3 règles fondamentales pour bien gérer son argent !

Gérer sont argent passe par le compter

Beaucoup de personnes se plaignent de ne pas avoir assez d’argent ou de ne pas savoir le gérer. Je vais donc vous exposer ici 3 règles nécessaires pour bien gérer son argent.

Ces règles ne sont pas nouvelles. Elles sont disponibles dans de nombreux ouvrages ou sur d’autres sites. Mais lorsque je discute avec des gens sur ces questions, je m’aperçois que l’information est encore peu connue.

C’est la raison pour laquelle, je vais les énoncer encore une fois, avec ma façon de voir les choses.

J’ai un autre objectif en proposant à nouveau ce qui est peut-être déjà disponbile. Je veux contribuer à multiplier les accès à ces informations ! Je suis toujours étonné de constater qu’avec tout le temps que nous passons à l’école à apprendre à compter, il y ait encore autant de gens endettés ou vivants des difficultés financières.

Machine à calculer avec imprimante
Gérer son argent, ça passer par le compter !

La première règle : Réduire les dépenses

Encore une fois, c’est simple, basique ! Gérer son argent est relativement simple sur le plan théorique. Lorsque l’on est à découvert, c’est que les sorties sont supérieures aux rentrées d’argent. Et lorsque l’on est dans le positif, c’est l’inverse.

Dans ces conditions, il est indispensable d’identifier toutes les transactions de votre compte en banque, en débits et en crédits. Vous allez ainsi pouvoir relever toutes les opérations et les mettre dans des catégories : alimentation, logement, abonnements, transports, vêtements, etc.

Lorsque vous aurez identifié toutes les transactions, vous pourrez alors vérifier si celles-ci sont utiles ou si ce sont des dépenses oubliées. Peut-être avez-vous souscrit il y a 2 ans à un service que vous n’utilisez plus. Pourtant, cette dépense continue d’être débitée tous les mois. Ou encore, une assurance qui en double une autre, etc.

Maintenant que vous avez clairement identifié toutes vos sorties, et vérifié que vous en avez besoin, vous pouvez alors supprimer tout ce qui ne sert à rien. Vous pouvez aussi faire une balance usage/coût pour décider si vous gardez le service ou non. Certes, tous les services aident à quelque chose. Mais dans l’état actuel de vos finances, en avez-vous vraiment besoin ?

Une corbeille pleine
Supprimez tout ce qui ne sert à rien !

Le dernier levier de réduction des dépenses serait de diminuer tous vos abonnements ou assurances. Par exemple, cherchez tous les abonnements mobiles les moins chers, et renégociez toutes vos assurances. Tous ces petits gestes peuvent vous faire économiser jusqu’à 100 ou 150€ par mois ! C’est énorme.

La seconde règle : Adapter votre niveau de vie avec vos revenus

Maintenant que vous avez réduit toutes vos dépenses, c’est le moment de faire un constat : quel est le rapport entre votre niveau de vie et vos revenus ? Les sommes récupérées vous permettent-elles de respirer, ou non ? Si les fins de mois sont encore difficiles, il y a des chances pour que vous viviez au-dessus de vos moyens. Il va falloir réduire des dépenses et donc agir sur des lignes budgétaires plus conséquentes (logement, voiture, services de conforts, etc.).

Des pierres les unes sur les autres sont en équilibres.
L’équilibre à trouver entre votre niveau de vie et vos revenus

Je vous propose un critère supplémentaire pour évaluer votre niveau de vie. Prenez votre salaire et retirez 10%. Faites rentrer toutes vos dépenses dans 90%. Si vous ne pouvez pas vivre avec 90% de vos revenus, c’est que votre niveau de vie est trop élevé. Il va falloir réduire des dépenses auxquelles vous tenez peut-être. Dans cette situation, vous allez devoir définir vos objectifs et ce que je m’apprête à dire n’est peut-être pas agréable à entendre, ou plutôt à lire. Si vos objectifs sont le confort et l’utilisation de nombreux services, alors, il faut en accepter le prix et vivre avec des fins de mois difficiles. Par contre, si votre priorité est d’augmenter l’argent disponible (sans pouvoir actuellement agir sur le niveau de revenus) alors, vous allez trouver des solutions plus draconiennes : prendre un logement plus petit, revendre votre voiture, etc. Les solutions existent, mais souvent, on refuse de les envisager du fait de la perte qu’elles génèrent. Définir ses objectifs, c’est faire des choix ! Et choisir, c’est renoncer.

La troisième règle : consolider votre budget avec de l’épargne

Maintenant que vous avez identifié vos dépenses, défini vos priorités et adapté votre niveau de vie avec vos revenus, il va falloir consolider votre budget avec de l’épargne.

Consolider votre budget pour sécuriser la situation
Consolidez votre budget !

Constituer votre épargne de précaution

D’abord, il vous faut constituer une épargne de précaution dont nous avons déjà abordé ensemble les modalités de calculs. Celle-ci devra être ajustée en fonction de l’évolution de votre situation financière, familiale et professionnelle. Pour rappel, il s’agit d’une somme d’argent destiné à faire face à un imprévu sans que vous ne vous priviez de l’argent qui sert à couvrir vos dépenses mensuelles habituelles.

Économisez 10% de tout ce que vous gagnez

Ensuite, il faudra poursuivre une dynamique d’épargne en respectant la règle des 10% évoqué dans le conseil n°1 : économisez 10% de tout l’argent que vous gagnez. La constitution de cette somme va vous servir à amasser de plus en plus d’argent pour ensuite faire des investissements. pour faire des petits ! Cette épargne est un minimum pour avoir de l’aise dans vos finances.

Faites fructifier votre argent

Une autre épargne peut être destinée à des projets moyen-terme comme un voyage, une voiture, un achat important. Le but, c’est d’avoir toujours l’argent disponible pour vos dépenses pour n’avoir jamais recours à un prêt à la consommation. Enfin, l’argent que vous avez mis de côté avec les 10% d’épargne vous sert à investir pour le faire fructifier. Cet argent ne doit jamais être dépensé. Il constitue votre trésor. Il doit être utilisé uniquement pour faire des dépenses qui rapportent. C’est ce que les experts de la finance appellent des actifs (de façon simple, les actifs sont des sources de revenus qui rapportent). Par exemple, vous louez un logement. C’est considéré comme un actif. Les loyers générés sont des revenus. Votre « argent épargné » doit donc être investi dans dispositifs qui génèrent à leur tour de l’argent !

Faire fructifier son argent

Conclusion 

Ces « 3 règles pour bien gérer son argent » sont la clé de toute gestion financière familiale. Elles sont évidemment beaucoup plus faciles à mettre en œuvre lorsque l’on commence dans la vie plutôt que lorsque nous avons déjà atteint un certain niveau de vie, sans vraiment faire attention à notre gestion. Mais il est quand même possible d’atteindre les objectifs que vous vous fixez, si vous acceptez de vous y tenir.

Je suis passé par là, et je peux vous dire combien c’est difficile. Mais c’est réalisable. Je regrette une chose : ne pas avoir su avant, ce que je sais maintenant, en matière de finances. Cette ignorance m’a coûté très cher.

Lorsque vous aurez mis en place ces 3 règles pour bien gérer votre argent, il y aura un autre levier que vous pourrez actionner et que je n’ai pas abordé dans cet article. Je veux parler du levier : augmentez vos revenus !

Pour cela, je vous donne rapidement quelques pistes que nous étudierons plus en détail dans un prochain article : trouver un travail mieux rémunéré, négocier une augmentation, passer des concours ou des examens pour accéder à des fonctions supérieures, et encore, diversifier vos revenus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *