Comment sortir des difficultés financières ?

Je suis à découvert

Vous vous demandez comment sortir de vos difficultés financières ? Nous allons tenter de répondre à cette question qui touche tellement de monde ! Peu importe la situation qui vous concerne, il va falloir faire face, et ça peut être plus ou moins difficile.

Je pense à deux situations financières qui me paraissent être les plus fréquentes : soit vous faites face à une dépense importante imprévue qui viendrait cruellement entamer votre compte en banque, soit vous vivez une situation chronique d’endettement qui s’aggrave de plus en plus. Nous allons explorer un peu plus en détail ces deux situations.

Deux situations amènent à vivre des difficultés financières !  

La vie nous met face à des épreuves et la façon dont nous gérons nos finances peut les rendre plus ou moins difficiles à surmonter. Bienheureuses sont les personnes qui ont appris à gérer leur budget depuis le plus jeune âge. Ces événements sont anticipés et ils ont très souvent les ressources pour y répondre. Mais ici, nous ne sommes pas de ceux-là et nous nous trouvons dans une mauvaise passe. Et pour savoir comment sortir des difficultés financières, il faut déjà identifier dans quelle situation vous vous trouvez.

Devant le relevé de comptes, c'est la panique
Par où commencer ?

Une grosse dépense imprévue plombe votre compte en banque

On a tous connu la grosse facture qui arrive dans la boite aux lettres un matin, un rappel des impôts, une panne de voiture au plus mauvais moment ! C’est un coup dur ! Ça met fin à des projets ou ça complique la vie quotidienne.

Si vous aviez un peu d’argent de côté, la situation serait réglée. Mais si vous n’en avez pas, vous rejoignez la limite autorisée de votre découvert, dernier seuil avant les agios !

La période est difficile, certes, mais il est possible de sortir de vos difficultés financières, avec un peu de méthode, de temps et de motivation.  

Un train de vie supérieur à vos moyens 

Le train de vie, ou le niveau de vie, s’installe au fil du temps, de notre avancée dans la vie personnelle et professionnelle. Nos promotions et nos augmentations nous permettent de subvenir à des besoins de plus en plus exigeants, de projets, d’envies et de confort.

La taille de notre famille joue également un rôle prépondérant dans l’équilibre des revenus et des dépenses.

C’est ainsi que s’installent des dépenses chroniques, de façon insidieuse. Les dépenses accessoires sont devenues des services indispensables et nous avons de plus en plus de mal à faire la différence entre le nécessaire et le superflu.

C’est la raison pour laquelle il me paraît plus difficile de se sortir de cette situation, qui nécessite de revoir à la baisse des habitudes de vie qui rendent heureuse tout une famille depuis plusieurs mois ou années. Et pourtant, ces dépenses plombent le budget !

Revenir à l’essentiel 

Revenir à l’essentiel, c’est plus facile à dire qu’à faire, surtout avec tous les produits et services qui nous sont proposés et dont nous pensons ne plus pouvoir nous passer. Alors, comment faire le tri pour sortir de nos difficultés financières ?

Je vous propose ici de repartir de la pyramide de Maslow qui recense les besoins fondamentaux de l’être humain.

Couvrir les besoins physiologiques

Manger, boire, dormir sont des besoins vitaux. Ils permettent de vivre, de grandir, de se reposer et de pouvoir faire face aux évènements de la journée. Il faut malgré tout faire la différence entre « manger pour couvrir les besoins vitaux », et « manger pour le plaisir » qui revient à une dépense de « luxe ».

Couvrir les besoins de sécurité

C’est ce qui revient à se loger et à avoir des revenus pour couvrir les besoins déjà cités. Se loger est aussi un besoin primaire à condition que le logement corresponde au réel besoin. Si vous êtes un couple sans enfants et que vous avez un F5, alors, vous avez plus de pièces que de besoins. Votre coût de logement est sûrement plus élevé que ce qui serait nécessaire pour assurer un besoin fondamental. Vous pouvez aussi ajouter les dépenses en assurances qui sont aujourd’hui incontournables.

Couvrir les besoins indispensables

Ces besoins ne sont pas vitaux du fait qu’ils ne permettent pas directement de maintenir la vie. Mais ils facilitent l’accès à l’emploi qui donne les revenus et répondent au besoin de sécurité. Par exemple, vous pouvez trouver les frais de déplacements pour aller au travail ou la téléphonie mobile pour être joignable pour un employeur. A nouveau, ces besoins sont indispensables si l’on reste sur des dépenses mesurées qui répondent à ces besoins sans partir dans des produits de luxe (achat d’une voiture hors budget ou mobile hors de prix).

Toutes les autres dépenses peuvent être supprimées 

Les autres dépenses amènent des services qui peuvent faciliter l’existence, mais qui ne sont pas indispensables. C’est aussi des dépenses pour le confort et la qualité de vie et une forme de luxe. Les abonnements TV, les forfaits internet avec beaucoup d’options, les sorties trop nombreuses, les achats impulsifs réguliers qui augmentent les caddies de courses, etc.

Faire face à une dépense imprévue !

Vous venez de payer une grosse facture et vous êtes dans le rouge. Vivre une situation similaire est un signal que votre gestion budgétaire pourrait être optimisée. Je dis cela par expérience pour l’avoir vécue aussi. Dans une gestion prudente, ce genre de situation est anticipée et se régule plus facilement. Vous pourrez en faire de même plus tard, mais pour le moment, il faut agir sur cet imprévu !

Anticiper les dépenses pour mieux gérer l'imprévu !
Anticiper, c’est voir loin !

Revenir à un solde positif

La logique est simple : si vous ne pouvez pas bénéficier d’une rentrée d’argent supplémentaire, il va falloir réduire les dépenses. Pour cela, vous devez :

  • Stopper les dépenses superflues
  • Réduire les dépenses indispensables

Comme nous avons pu le voir plus haut, les dépenses superflues sont toutes les dépenses qui ne permettent pas de maintenir les besoins vitaux et indispensables. Il faut arrêter d’acheter tout ce qui ne sert pas à vivre. Par exemple, les abonnements TV, les sites de streaming, des services internet divers, des achats d’applications en tout genre, etc.

Pour ce qui est des dépenses indispensables, il faut faire le tour de tout ce que vous pouvez réduire : renégocier les assurances, les contrats d’abonnements, les crédits si vous en avez. Bref, il faut analyser chaque ligne du relevé de compte et voir s’il est possible de réduire le débit. Par exemple, passer le forfait mobile au minimum, changer le forfait box pour un service moins cher, etc. Les pistes d’économies sont nombreuses.

Plus vous allez réduire vos dépenses, plus allez agir sur votre endettement. Le volume de vos entrées d’argent doit être supérieur au volume des sorties.

Ajuster votre budget

Pour parvenir à ajuster votre budget, il faut passer par une étape de recensement et d’identification de toutes vos dépenses. La méthode est simple : prendre son relevé de compte et lister toutes les rentrées d’argent, et toutes les dépenses.

Cette étape peut parfois réserver des surprises. Il peut arriver que nous ne sachions pas à quoi correspondent certaines dépenses parce que les prélèvements sont en place depuis longtemps et répondent à des besoins anciens, qui ne sont plus forcément d’actualité.

Questionner chacune des transactions de votre relevé de compte est une étape incontournable pour revenir à un budget positif.

Prendre son mal en patience

Réduire les dettes prend du temps, et la patience est de rigueur. Si avec les étapes précédentes vous avez réussi à réduire de 100€ ou 150€, et que votre dette est de 1000€, il va vous falloir dix mois pour annuler votre dette. Le plus dur, c’est de tenir le rythme sur cette longue période.

C’est un peu comme toutes les bonnes résolutions que l’on est amené à prendre : faire du sport, prendre du temps pour soi, maigrir, apprendre un instrument de musique, etc. Commencer c’est facile, durer, c’est plus difficile.

Fixez-vous des étapes et marquez votre progression. Cela vous permettra de fêter vos petites victoires les unes après les autres et des voir le solde de votre compte augmenter, au fil du temps.

4 saisons pour retrouver l'équilibre budgétaire, c'est le temps nécessaire.
Il faut du temps pour retrouver un équilibre

Anticiper la prochaine dépense imprévue

Une fois que votre compte est enfin revenu à un solde positif, il pourrait être tentant de reprendre un rythme de dépenses moins restrictif. L’objectif est atteint ! Super ! Vous n’êtes plus endettés. Mais vous n’êtes pas encore en capacité de faire face à une nouvelle dépense imprévue ! C’est justement le moment d’anticiper la prochaine.

Il va falloir tenir vos efforts d’épargne pendant encore quelques mois pour constituer une réserve, que l’on appelle aussi une épargne de précaution. Cette épargne de sécurité est une somme tampon dédiée aux imprévus. Ainsi, les imprévus sont anticipés, et nous ne serez plus surpris.

Réduire son train de vie pour sortir des difficultés financières

Il devient urgent de réduire votre train de vie quand…

  • Vous êtes dans le rouge régulièrement et depuis longtemps.
  • Votre situation se dégrade de plus en plus au fils des semaines et des mois.
  • Votre banquier vous envoie de plus en plus de courriers ou vous appelle au téléphone.
  • Et vous voyez votre solde être de plus en plus débiteur.
  • Vos agios sont de plus en plus élevés. Tous ces signes montrent que vous vivez surement au-dessus de vos moyens.

Il est possible que vous aimiez acheter des produits de marques et des objets dont l’utilité est à questionner, ou que vous cumuliez les crédits à la consommation. Vous êtes peut-être fan des dernières nouveautés et êtes passionné d’un domaine qui vous coûte cher ?

Faire face à la réalité 

Si vous voulez vous en sortir, il va falloir faire des choix qui peuvent être douloureux. Effectivement, c’est difficile de devoir renoncer à un certain niveau de confort et aux plaisirs auxquels vous vous êtes habitués. Mais la réalité est bien là : vous n’avez, actuellement, pas les moyens de votre train de vie !

Pour pouvoir changer quelque chose dans ce genre de situation, il faut que vous changiez votre représentation de ce qui vous fait plaisir. L’acquisition d’objets et de produits de consommation nuisent à votre santé financière et vous risquez de vous enfoncer. Vous devez prendre conscience de cet état de fait pour pouvoir le modifier. Le déni est votre ennemi.

Revenir à l’essentiel

Vous vous souvenez ? C’est ce que l’on a dit plus haut ! Il va falloir identifier ce qui relève de l’indispensable de ce qui est superflu !

  • Il faut manger, certes, mais faites des courses de façon économique et supprimez, pour un temps, les restaurants.
  • C’est vrai aussi qu’il faut vous loger. Mais avez-vous vraiment besoin d’un logement aussi grand ? Est-ce que vous ne pourriez pas trouver un appartement plus petit avec moins de charges ?
  • Parlons de votre voiture ? Si vous vendiez votre grosse voiture sportive pour une plus petite qui vous permettra de vous déplacer en réduisant les frais d’entretien d’assurance et de carburant ?

Faites le tour de tous les postes avec un regard nouveau : cibler les coûts, et pas les bénéfices que vous procurent vos objets (affichage social, marque de renom, apparence, etc.).

Rembourser vos crédits

Les crédits sont aussi une source fréquente d’endettement. Il va falloir les réduire. Soit vous passez par la manière forte et vous revendez les objets (superflus) que vous avez achetés pour solder plus rapidement les crédits, soit vous diminuez les mensualités des crédits en cours.

Il faut rencontrer vos créanciers pour voir s’il existe des solutions pour vous aider dans cette situation. Le banquier peut vous aider à remanier vos prêts. Mais agir sur les crédits est forcément une démarche de longue durée, du fait de baisser les mensualités.

Sortir des difficultés financières en augmentant les ressources

Augmenter les ressources permet de remonter la pente et de réduire les dettes plus rapidement. Et si vous ne pouvez augmenter votre salaire rapidement avec une promotion, ou une prime, il va falloir vous mettre en quête de quelques astuces pour augmenter vos rentrées d’argent. Voici quelques pistes qui mériteraient d’être creusées.

  • Vendez tout ce qui ne sert à rien : bon coin, nextdoor, Market place de Facebook. Les applications et sites web sont nombreux pour vous permettre de vous débarrasser d’objets qui peuvent renflouer vos comptes.
  • Vendez ce qui vous coute cher ! Par exemple, une voiture que vous avez achetée 15000€ sur 5 ans, vous coûte environ 290€ par mois, 50€ d’assurance et 80€ d’entretien environ. Vous sortez 420€ par mois. Si vous réduisez votre budget véhicule à 5000€ sur 5 ans, vous passez à 109€ par mois sur 5 ans, 40€ d’assurance par mois et 50€ d’entretien. Vous réduisez votre budget voiture à 199€ par mois. Certes, votre voiture est moins luxueuse, moins rapide, moins puissante. Mais vous pouvez vous déplacer et vous rendre au travail. Mais surtout, vous avez réduits votre budget de près de 53% !!! Si vous faîtes cette démarche pour chaque crédit, vous pouvez surement faire d’importantes économies.
  • Vous pouvez aussi chercher quelques astuces pour augmenter vos revenus sur le web et sortir des difficultés financières. Les moyens sont nombreux et nous y reviendrons dans de prochains articles. Vous pouvez par exemple rejoindre la coopérative Emrys la carte pour faire des économies sur vos dépenses quotidiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *